A propos de l'auteur

Mag

Après des années à enchaîner les voyages au pas de course, j'ai décidé de tout lâcher pour réaliser un rêve : un tour du monde! Je suis ainsi partie seule, en sac à dos, à la découverte de nouveaux horizons. Mon mot d'ordre: prendre le temps et profiter de ma liberté. Je vous raconte ici mes histoires pour vous faire rêver, vous montrer que tout est possible quand on en a envie et pourquoi pas vous donner le courage de partir à votre tour!

Articles liés

16 Comments

  1. Stéphanie

    Quelle surprise ! Je vois qu’en quelques années, le Cambodge semble avoir changé. J’y suis allée janvier/décembre 2011, et à cette époque Koh Rong était un paradis avec très peu de touristes (rien à voir avec Sihanoukville que je n’ai pas aimé pour les même raisons que tu as cité). Le Cambodge c’est mon pays préféré en Asie du Est. Je te souhaite d’avoir d’autres coups de cœur durant ton périple !

    Reply
    1. Mag

      Merci Stéphanie de ton retour! J’aurais vraiment voulu dire la même chose que toi à propose du Cambodge. Et oui je pense en effet que ça a changé en quelques années… Des coups de cœur, j’en ai déjà plein en Asie: entre la Birmanie, la Mongolie, et l’Indonésie, mon cœur balance! 🙂

      Reply
  2. Rachel - Blog voyage Découverte Monde

    Ca me peine de voir ce que le Cambodge est devenu au fil des années. J’y étais en 2008 et ce fut l’un de mes pas coups de coeur en Asie. Mais des commentaires que j’entends souvent ces temps-ci ca l’a beaucoup changé, surtout le rapport à l’argent des populations vis à vis des touristes.

    C’est correct de dire qu’on a pas apprécié un endroit, même si beaucoup sont offusqués quand on le fait. On ne peut pas tout aimé et parfois ce n’est que l’expérience personnelle du moment, les rencontres qui créent cela aussi. Le pays a beaucoup à offrir aux voyageurs, mais c’est certain que peu importe le pays, quand on se sent arnaquer et qu’on se fait constamment achaler pour acheter des trucs, ca peut peser lourd au bout du moment. Malheureusement, les effets pervers du tourisme actuel.

    Reply
    1. Mag

      Merci Rachel de ton commentaire! Oui, il y a certains pays où effectivement le touriste est un peu pris pour un pigeon… Le Cambodge n’est hélas pas le seul. Je reviens à peine de Cuba où ce sentiment a été encore pire qu’au Cambodge. Je vais écrire rapidement un article sur le sujet!

      Reply
  3. Patricia

    Je viens de lire ton article je suis au Cambodge après avoir fait la Birmanie l été dernier ce que tu écris reflète mon ressent i une énorme déception bientôt le LAOS j espère qu après le passage de frontière et mon refus de me faire racketter ça ira mieux

    Reply
    1. Mag

      Bonjour Patricia, je suis vraiment désolée de lire ça. J’espère que tu vas te sentir mieux au Laos, qui est bien plus tranquille à mon avis. Parfois, quand on ne se sent pas bien dans un pays, il ne fait pas forcer. Profite quand même du reste de ton séjour!

      Reply
  4. Estelle

    Bonjour Mag je découvre ton blog et ton article. Je suis un peu perdu j’envisageais le Cambodge comme première destination en solo. En couple j’ai visité la Thaïlande et l’Indonésie. Que me conseilles tu comme destination pour une première toute seule ? Laos ou Cambodge ou Birmanie ?merci d’avance pour ton retour

    Reply
    1. Mag

      Bonjour Estelle, j’espère que ce ne sont pas mes articles qui t’ont perdue!! 🙂 Dans tous les cas, les trois pays que tu cites sont parfaits pour voyager en solo. Après tout dépend ce que tu recherches et quand tu pars. Si tu souhaites un aspect culturel, le Cambodge est très bien. Les temples d’Angkor sont vraiment splendides et méritent d’être vus. Pour la nature, je dirais plus le Laos. Et pour l’accueil des habitants, sans hésiter la Birmanie, qui est pour moi mon véritable coup de cœur en Asie du sud-est…

      Reply
  5. Sophie974

    Bonjour Mag,

    Comme beaucoup de gens j’ai adoré l’authenticité et le sourire des cambodgiens…c’était en 2012, je suis restée 2 mois dans le cadre d’une mission humanitaire. Je me suis dit à l’époque que tout ça allait sûrement changer assez vite…à l’époque, les cambodgiens m’ont décrit le Vietnam comme ayant une mentalité « money money ». En 2015 je suis allée au Vietnam cette fois, et j’ai ressenti la déception que tu décris pour ton voyage au Cambodge…
    C’est compliqué , à la fois tout ce qu’on souhaite aux populations d’Asie du Sud-Est , c’est de gagner en qualité de vie, et en même temps le développement économique « mal mené » dénature tellement les lieux…

    En tout cas, merci pour tes carnets de route, je m’y retrouve beaucoup 🙂

    Reply
    1. Mag

      Bonjour Sophie, merci beaucoup pour ton retour d’expérience. En effet ce sujet est toujours compliqué. C’est dur de voir un tel développement économique, mais qui malheureusement crée des inégalités encore plus grandes.

      Reply
  6. Blanchard

    Bonsoir Mag je viens de lire tes commentaires sur le Cambodge car c est un voyage que j envisage en solo et du coup je m interrogé car ton ressenti est celui que j’ai eu en revenant l an dernier de Thailande et justement je pensais que le Cambodge n était pas encore contaminé par cette mentalité « gogo touristes «  même si en même temps elle est compréhensible..j’ai croisé en Thaïlande des touristes dont les comportements odieux m ont fait honte d en être une ..et en même temps je me sens attirée par le Cambodge qui serait mon 1er voyage en solitaire (vive les divorces)..bon du coup je ne sais plus je réfléchis en lisant tous vos commentaires…en tt cas merci pour le partage de tes expériences sur ton blog..Annesofi

    Reply
    1. Mag

      Bonjour Anne-Sophie, je pensais comme toi que le Cambodge n’avait pas été encore contaminé par le tourisme de masse et tout ce qu’il y a de détestable avec. Hélas si. Cependant, ça n’empêche pas qu’il y a aussi de très bons côtés à aller dans ce pays. Si tu sais à quoi t’attendre, tu seras moins déçue, voire même agréablement surprise! Donc si tu y tiens vraiment, vas-y, fais toi ta propre opinion. Et si vraiment tu ne t’y sens pas bien, va faire un tour au Laos par exemple, beaucoup plus tranquille…

      Reply
  7. Catherine

    Salut, je viens de lire ton article sur le Cambodge est je dois dire que j’en pense malheureusement la même chose. J’étais venu dans ce pays une première fois, en 2012, pendant trois semaines. J’avais adoré les villes que j’avais visité (Phnom Penh, Siem Reap et Battambang). Je n’avais pas trouvé les paysages extraordinaires. Je trouvais ceux du Vietnam plus jolies (Sapa, Tam Coc, Baie d’Halong). Mais j’avais aimé l’accueil des cambodgiens que je trouvais beaucoup plus souriant que celui des vietnamiens (ceci n’est que mon avis car certains voyageurs trouvent les vietnamiens adorables). J’étais très touché en 2012 par ce peuple. Puis, en 2017, mon copain et moi avons décidé de venir nous y installer. Ce n’était pas mon choix. Je le suis pour son travail. J’y vis maintenant depuis un an et je dois dire que mon expatriation ne se déroule pas bien du tout. Je vis à Kampot, la ville que tu as beaucoup aimé. Je dois dire que même si on est très loin de Sihanoukville (que je déteste), Kampot commence à changer. Beaucoup d’expatriés qui viennent pour boire, se droguer, faire la fête … peut être que je me trompe mais je sens que Kampot va finir comme Sihanouk d’ici quelques temps. Pour ma part, les points fort de ce pays sont la gentillesse des habitants. Alors oui, il y a des cons comme partout. Et quand les cambodgiens ont envie d’être cons ils ne le font pas à moitié. Mais dans l’ensemble, nous sommes la plupart du temps accueillis avec un beau sourire. Sincère je ne sais pas, mais le sourire est tout de même présent. Malheureusement, ce que j’aime du Cambodge à ce jour s’arrête la. En effet, les points faibles de ce pays (pour moi) sont le fait que les cambodgiens aiment trop la musique à fond. Et croyez moi, si en tant que visiteur cela peut être fun et agréable, au quotidien c’est un véritable cauchemar. Car les cambodgiens qui écoutent de la musique (tous les jours ) ou font du karaoké (très souvent) ne le font pas dans des normes sonores que nous connaissons. Et bien évidemment, comme le cambodgien aime partager, il tourne ses sonos en direction des voisins pour en faire profiter tous le quartier. Le volume est tellement énorme que parfois les murs de ma maison tremblent. Bon, pour moi qui aime le calme je n’ai pas choisi la destination adéquate. Je savais que le Cambodge était un pays bruyant. Mais je n’aurai jamais cru que ce soit à ce point. Ce que je n’aime toujours pas dans ce pays aussi, ce sont les paysages. Des routes de terre puis du vert. Que du vert et la même végétation du nord au sud et de l’est à l’ouest. Bref, la lassitude arrive très vite surtout pour moi qui à la base, aime les paysages d’Europe du nord comme l’Islande, la Norvège, l’Ecosse. Ce que je ne supporte plus du tout, et ce sera peut-être éxagéré pour certains, c’est le language cambodgien. Pour moi, les cambodgiens ne parlent pas … ils hurlent. Et croyez moi que quand vous entendez tous les jours vos voisins hurler, chanter et mettre la musique à fond bah à un moment vous craquez. Bref, vous l’aurez compris, j’ai juste hâte de quitter le Cambodge. Mais j’ai fais le choix de suivre mon copain donc aujourd’hui j’assume et patiente. Cependant, je veux tout de même dire que je n’ai pas ce pays en haine. Je suis une expatrié et ce n’est pas aux Cambodgiens de changer pour moi. Ils ont leur mode de vie. Si je ne m’y fais pas, j’ai qu’a prendre ma valise et fuir. Mais dans ma vie, je n’ai plus que mon copain (plus de famille) donc je sais que je serai ici pour 3 ans (plus que deux). Mais n’hésitez pas si vous voulez visiter le Cambodge. Ces défauts que j’ai cité, en tant que simple visiteur vous ne les remarquerez sans doute même pas. Et rien que pour les cités d’Angkor, le voyage vaut le détour. Désolé d’avoir un peu raconté ma vie mais … ça m’a soulagé lol

    Reply
  8. Vincent

    Salut,
    Bel article qui trouve une résonance dans ce que j’ai vécu. J’y suis allé la 1ère fois en 2014, et la dernière fois cette année. Du coup de coeur du 1er voyage, j’ai été assez déçu lors de mon dernier passage, pour toutes les raisons que tu as évoquées… Le dollar roi, les arnaques récurrentes, les chauffeurs de tuk tuk exaspérants avec leur harcèlement et tarifs prohibitifs, le bétonnage à marche forcée des îles et plages dans le sud du pays, la pollution extrême du pays, la mentalité parfois spéciale des cambodgiens… Bref, c’est bien dommage, je m’y voyais y vivre, et là je crois que j’ai fait une croix dessus!
    Bonne continuation

    Reply
  9. DomBea

    Bonjour, comme on te comprend… La première visite du pays en 2006 (2 semaines) nous a un peu déçu. Nous venions du Vietnam après Inde, Thaïlande et Laos. Le dollar comme monnaie (on peut bien sûr payer en Riels mais indexé sur le $), la saleté omniprésente (c’est vrai que l’Inde est bien gratinée), les mauvaises routes (le Laos aussi c’est vrai)
    Bref le pays nous a moins séduit. Pourtant on y est retourné 2 ans plus tard pour lui donner une seconde chance et on a beaucoup plus apprécié. Pendant 2 mois on s’est baladé un peu partout visitant des endroits sympas.
    Et encore 2 ans plus tard on a décidé d’y retourner, pour y vivre ! On s’y est fait petit à petit, on a essayé de supporter les côtés négatifs. Bon, on n’a pas pu… Le principal point est le BRUIT. Certes l’Inde, le Vietnam et pas mal d’autres pays sont bruyants, mais ici c’est à un degré supérieur.
    N’oublions pas que pendant pendant les Khmers rouges les gens n’avaient pas le droit d’écouter de la musique et donc les mariages devaient être très calmes.
    De nos jours il y a une libération d’une frustration bien profonde, en poussant tous les boutons à fond et les speakers dirigés pour que tout le monde partage leur joie. C’est sympa de leur part mais quand le mariage dure 3 jours c’est compliqué.
    Les enterrement c’est peut-être pire (surtout pour le défunt le pauvre). Du levé ou couché du soleil, sans interruption de plus de 10 mn, les gens tour à tour viennent pleurer, prier, chanter… au micro et c’est dur après 2 jours, quand on sait qu’il reste encore 1 journée !!!
    Bref, nous sommes restés 1 an avec une petite guest house. Chaque jour ou presque un gars écoutait de la musique à 80 m de chez nous avec de larges haut-parleurs. Nous sommes partis.
    Et comme on est des gens persévérants… On est revenu en 2018 et nous y sommes aujourd’hui encore ! Il faut signaler qu’il est extrêmement facile de monter une affaire pour moins cher qu’ailleurs. Les démarches sont simplistes, ça coûte pas grand chose. La vie y est paisible, les gens vont de sympas à adorables, si on mange au bon endroit c’est quelques $… C’est plutôt des critères intéressants si vous n’avez pas 1M$ en banque. Et puis il y a des choses si facile à faire comme le déplacement avec passapp (Siem Reap) style Uber avec le suivi du ricksaw sur la map et puis pas d’arnaque et le tarif est très bas (2 à 4 fois moins cher qu’un tuktuk)
    Mais le tourisme a déjà commencé à changer. Les Chinois sont en très forte augmentation et les Européens en baisse bien visible. À Sihanoukville il est déjà trop tard. Si tout le reste du pays suit ce changement alors le peuple Khmer aura du soucis à ce faire. Car les Chinois ne font tourner principalement des business chinois (hôtels, restaurants, bus) et font fuir les autres touristes (les Khmers ne les apprécient pas plus que ça)
    Sinon les rues sont toujours sales, les trottoirs occupés par les voitures, motos, tuktuk… Et toujours la musique boum boum qui fait souvent trembler les murs et qu’on peut entendre à n’importe quel moment du jour ou de la soirée (ils doivent stopper à 23h normalement)
    Nous avons décidé de ne pas investir sans ce pays qu’on aime pourtant beaucoup

    Reply
  10. Pingback: Chapitre 7 : le Cambodge – Le Tour

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2015 © Blog voyage MaGlobetrotteuse - Tous droits réservés

error: